J'aime bien les vieilles choses. Celles qui sentent le bois, le feu de cheminée. Celles qui sentent le vieux papier. J'aime ces choses qui ont ce petit côté désuet qui vous fait sourire de côté.

J'aime ce sentiment d'émerveillement à l'ouverture d'une porte de grenier. Cette surprise amusée en soulevant un tapis et en trouvant dessous... des journaux de 1956 aux titres pas si surannés que ça.

Et cette douceur nostalgique dans la valise à crochet de mamie...

Alors pour l'avoir un peu toujours avec moi, j'ai essayé d'en faire un petit quelque chose. Ca n'est pas parfait, c'est mon premier essai, et je n'ai pas eu la patience de la laisser m'apprendre à coudre...

T-shirt-napperon

Mais je crois qu'elle ne m'en voudra pas trop d'avoir essayé...